« Un amoureux pour maman » : une émission controversée ?

Aujourd’hui, je vous propose le premier article de ma nouvelle rubrique « humeur » et j’ai eu envie de vous parler de la dernière émission de C8 « un amoureux pour maman ». C’est par hasard que je suis tombée sur la bande annonce et le concept a interpellé la psy qui sommeillait en moi ! Ni une ni deux, j’ai profité d’un jour férié pour regarder l’émission en replay et c’est au bout de la 3ème minutes que j’ai sorti mon carnet de notes … car il faut dire qu’il y a de la matière ! Mais avant d’en dire plus, il est nécessaire de replanter le décors !

Animé par Justine Fraioli, le premier épisode du programme a été diffusé le 3 mai dernier et nous présentait Audrey et son fils Vincenzo (11 ans) ainsi que Carole et ses deux filles Roselina (9 ans) et Lucilia (6 ans). Le concept est simple: les enfants doivent choisir un amoureux pour leurs mamans célibataires.

Pour ce faire, les enfants vont rencontrer quatre hommes pré-sélectionnés par le programme et leurs faire passer un entretien afin de choisir celui qui correspondrait le plus à leurs mamans.

Ce dernier sera ensuite invité à passer le weekend avec eux et à la fin du séjour, les mamans décideront si oui ou non elles envisagent de poursuivre la relation.

Sur le papier, le projet est plutôt sympa, presque « bon enfant », innocent ! C8 a voulu s’intéresser aux familles recomposées et au fait qu’il est parfois difficile d’intégrer un nouveau partenaire dans la sphère familiale. La chaîne part du principe qu’il serait plus simple si le « dit partenaire » était au préalable validé par les enfants… c’est une hypothèse !

 

Le hic, c’est que le problème est pris à l’envers…

 

Vous l’avez compris, l’émission demande donc aux enfants de choisir un nouvel amoureux pour leurs mamans. Ces enfants sont donc chargés d’une mission : celle de trouver le « bon » compagnon à leur mère, celle de faire le « bon choix ».

  • Il s’agit ici d’une bien lourde responsabilité qui pèse sur les épaules d’un enfant ! S’il se trompe et que la relation ne fonctionne pas, cela pourrait être vécu comme un échec avec le sentiment de culpabilité qui en découle. Inconsciemment, voici ce qu’il pourrait se dire: « C’est de MA faute si maman est malheureuse. J’ai brisé sa confiance, je n’ai pas réussi ma mission ».
  • En revanche, si la relation se concrétise, cela peut également mettre les enfants dans une position de « toute puissance ». C’est-à-dire qu’en invitant un enfant à choisir un futur partenaire pour sa mère, nous l’invitons à porter un droit de regard sur sa relation, sur son intimité… il a donc son mot à dire sur la manière dont sa mère mène sa vie. Ainsi, inconsciemment un enfant pourrait se dire « J’ai eu le pouvoir de choisir ton partenaire, je peux aussi le faire partir / J’ai eu le pouvoir de choisir ton partenaire, je peux avoir le pouvoir sur d’autres choses ».

 

  • C’est les enfants qui ont le pouvoir. C’est comme si les adultes échangeaient avec les enfants !

  • Cette petite phrase très explicite vient de Lucilia qui a parfaitement compris les enjeux de ce programme et qui souligne ce qui me gêne dans ce nouveau concept. En missionnant ces enfants de trouver « un amoureux pour maman », nous leur demandons de sortir de leur place d’enfant et de prendre celle d’un adulte. On peut donc constater une certaine confusion dans les places et les rôles de chacun au sein de la famille. On parle « d’inversion des rôles » voire même « d’enfant parentifié ».

    Prenons un petit exemple pour d’illustrer tout ça: Lors de l’arrivée du « prétendant » au domicile d’Audrey, Vincenzo lui proposera d’occuper sa chambre d’enfant pendant son séjour. Lui-même ira dormir dans le lit de sa mère alors qu’un canapé est disponible dans le salon. Symboliquement, cette vignette en dit beaucoup sur la place de Vincenzo dans la famille.

     

    Vous l’avez peut-être remarqué mais de plus en plus de films ou de séries attribuent aux enfants des attitudes, des comportements ou des réflexions d’adultes. A l’écran c’est beau, l’histoire racontée est touchante. Mais cette émission nous montre que nous entrons progressivement dans une banalisation de la confusion des générations, de la confusion des places. Nous attribuons aux enfants des responsabilités d’adultes (voire de parents pour leurs parents), ils perdent ainsi leurs places d’enfant si précieuse …

     

    Vous avez vu l’émission ? Qu’en avez-vous pensé ?

9 commentaires

  1. Je crois que je n’ai vu que la bande annonce, et vu ce que tu en dis, je m’arrêterai là je crois !!! Effectivement je vois d’ici les « pour » dire que ça n’est qu’un jeu pour la télé, que c’est fait de façon bon enfant, mais effectivement cela soulève bien des questions que tu as mis en lumière dans ton article. Je peux comprendre qu’il soit plus facile pour une mère (d’ailleurs bizarrement pas d’amoureuse pour papa ??) de faire accepter un nouvel homme si les enfants valident, mais enfin, c’est quand même à la femme de choisir avec qui elle veut partager sa vie non ? j’ai bien compris que la mère peut refuser (encore heureux !) mais quand même… et effectivement si la mere refuse, comment est ce qu’on gère la déception des enfants ? ça sera à la mère de gérer, une fois les cameras reparties….

    • Line Mourey

      Merci pour ton commentaire, il enrichit ma réflexion 😁

      Si on se positionne du côté de la maman, il y aura effectivement beaucoup de chose à gérer par la suite: la possible déception si le couple formé par les enfants ne fonctionne pas, la culpabilité des enfants, les remettre ensuite dans leur juste place,…

      Et je te rejoins aussi sur ce dernier point: et les papas ? Pourquoi ne pas avoir diversifié les familles monoparentales et pourquoi prendre que des mamans pour lexperience ?

  2. Je n’avais pas entendu parler de cette émission mais ton point de vue est très éclairant ! Je ne vois pas pourquoi des enfants devraient avoir un droit de regard sur les relations amoureuses de la mère tout comme je ne vois pas pourquoi mes parents en auraient sur mes choix amoureux !

    Des bisous !

    • Line Mourey

      Merci pour ton commentaire qui prouve qu’on doit poser des limites et protéger son intimité (que l’on soit à la place du parent ou de l’enfant) . « Mon intimité ne concerne que moi, vous n’avez pas à entrer dans cette sphère privée ». Et cette émission bouscule l’équilibre familial en générant une confusion des places, une confusion des générations, où l’intimité ‘parentale’ est exposée aux enfants (voire presque gérée par les enfants) et ca pose question !

  3. Bonsoir,
    Je n’ai pas connaissance de cette émission, personnellement, je suis contre.
    C’est sa vie de femme, je ne vois pas pourquoi un enfant devrait choisir, le futur de la mère. Ce monde devient chaotique et insensé.
    C’est mon avis.
    C’est une responsabilité énorme pour les enfants.
    Tu t’imagines, si l’homme ne plaît pas à la mère !
    L’amour ce n’est pas une marchandise, tu choisis avec ton coeur.
    Dans ce monde, plus rien ne m’étonne.
    Laissons nos enfants dans leur monde à eux, ils auront assez vite nos préoccupations.
    L’enfance est si belle, si douce, c’est l’insouciance.
    Merci pour cet article très intéressant.
    Je ne regarde jamais la TV, je lis beaucoup, je trouve qu’il n’y a plus rien d’intéressant.
    Merci de ta visite.
    Bonne soirée, au plaisir

    • Line Mourey

      C’est un assez bon résumé de l’article !
      C’est une trop lourde responsabilité pour les enfants et il n’est pas nécessaire de les charger de nos préoccupations d’adultes. Il faut au contraire les protéger de ça !

      A bientôt et merci pour ton retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *