Le tabou du psychiatre: entre représentations et réalités

Dans ma pratique, il m’arrive très régulièrement de travailler “en réseau”. C’est-à-dire que j’oriente fréquemment une personne que je rencontre auprès de son médecin généraliste ou d’un psychiatre. Psychiatre, oups ! Le gros mot est lâché. Généralement, quand je propose ça à un patient, la réaction ne se fait pas …

Back to Top

Ne manquez aucun article !

En renseignant votre email, vous serez automatiquement averti(e) lorsqu’un nouvel article sera publié.

 

En cliquant sur "Je m'abonne", vous acceptez de recevoir ma newsletter et vous acceptez ma Politique de confidentiliaté. Notez que vous pouvez vous désinscrire à tout moment.