L’affirmation de soi, la clé du bonheur

Il vous arrive parfois de vous sentir frustré le soir et de vous refaire votre journée en boucle ? En repensant par exemple à un échange avec un collègue, un parent et en vous disant “tiens, si je lui avais répondu ça”. Le fameux “et si” et son acolyte “j’aurais dû”, qui forment à eux deux un cocktail parfait pour une heure de rumination réussie !

Si cela vous arrive, c’est peut-être le signe que vous manquez d’affirmation de soi ! Pas de panique, ce n’est rien de grave.

L’affirmation de soi se retrouve partout dans notre quotidien, que ce soit pour formuler ou refuser une demande, exprimer ses avis ou ses sentiments, verbaliser ou recevoir une critique, etc. Alors profitons-en pour faire un point !

L’AFFIRMATION DE SOI

L’affirmation de soi est tout simplement une habilité sociale qui repose sur des apprentissages. On ne naît donc pas affirmé, on le devient en expérimentant ! Fantastique, vous avez donc la possibilité de reprendre le contrôle de la situation !

S’affirmer consiste à exprimer nos émotions, nos besoins, verbaliser une demande voire formuler une critique ou encore développer un point de vue et ce, de façon adaptée. Il va donc s’agir d’envoyer un message clair, explicite, sans débordement émotionnel ou d’anxiété, en respectant nos droits autant que ceux des autres. S’affirmer ne veut pas donc pas dire “s’imposer” !

Manifestations du comportement affirmé:

affirmation de soi
Contact visuel:Ni insistant, ni fuyant. Regard posé.
Volume sonore:Ni trop faible, ni trop fort. Ton neutre.
Débit verbal:Ni rapide, ni lent. Naturel.
Posture du corps:Droit, gestuelle adaptée (ni brutale, ni inhibée)

A terme, avoir un comportement affirmatif sera bénéfique puisque vous pourrez identifier vos besoins, les verbaliser et les faire respecter. Ce type de comportement favorise sur le long terme une meilleure confiance en soi, une meilleure estime de soi, le respect de soi et le respect des autres face à soi. Cela permet d’obtenir ce qu’on désire tout en renforçant le sentiment de contrôle sur soi. Oui, ça vend du rêve.

Or, si aujourd’hui, vous lisez cet article, c’est probablement parce que vous n’en êtes pas encore à cette étape mais que vous aspirez à le devenir. Généralement, les personnes en difficulté d’affirmation adoptent trois autres types de comportements, parmi lesquels: le comportement passif, le comportement agressif ou le comportement manipulateur.


Vous pouvez d’ailleurs retrouver à la fin de cet article un petit test pour évaluer votre capacité d’affirmation !


LE COMPORTEMENT PASSIF

Un comportement passif est caractérisé par la difficulté à exprimer ses désirs, ses émotions ou ses opinions (de manière directe ou indirecte) et ce, au détriment de ses propres droits. C’est-à-dire qu’une personne adoptant ces comportements ne va pas clairement exprimer ce qu’elle pense et va parfois accepter des choses dont elle n’a pas envie.

EXEMPLE: Par peur de se voir refuser son augmentation, accepter à contre cœur une surcharge de travail.

Manifestations du comportement passif:

Contact visuel:Fuyant
Volume sonore:Faible, hésitant
Débit verbal:Rapide ou lent
Posture du corps:Molle, recroquevillé, gestuelle peu expressive

L’origine du comportement passif:

Les personnes ayant un comportement passif sont persuadées que le fait d’exprimer leurs désirs, leurs besoins, une demande ou un point de vue différent peut susciter du rejet, une perte d’affection voire des représailles (un conflit). Et ces fausses croyances alimentent et maintiennent ce comportement dans le temps.

L’affirmation de soi peut être freinée par:

  • La crainte de blesser l’autre, “si je dis ce que je pense, je vais lui faire du mal”.
  • La peur d’être rejeté, “si on est en désaccord, il ne m’aimera plus”.
  • La pétoche d’être ridicule, “mes besoins sont-ils légitimes ?”.
  • La frousse d’écraser l’autre, “si je lui exprime ça, il va penser que je m’impose et que je l’agresse”.
  • L’appréhension de passer pour quelqu’un d’égoïste “si je formule une demande, ça veut dire que je pense à moi avant l’autre et c’est impoli”.

A lire aussi: Comment contrôler nos pensées négatives ?


Avantages du comportement passif:

Même si ce manque d’affirmation peut faire souffrir, le comportement passif possède de nombreux avantages à court terme (sinon, on aurait déjà changé de stratégie):

  • L’évitement du conflit, des tensions et de la confrontation.
  • Etre socialement valorisé puisque la personne est considérée comme généreuse, tolérante et “toujours disponible et prête à rendre service”.

Ces bénéfices parfois forts appréciables peuvent maintenir le comportement soumis et freiner la volonté d’apprendre à s’affirmer.

Inconvénients du comportement passif:

Cependant, à moyen et long terme, certains effets négatifs se font ressentir:

  • Ressenti d’injustice et de colère. La personne adoptant un comportement soumis peut se sentir “exploitée” par son entourage qui “profite” d’elle et de sa gentillesse.
  • Risque de déception puisque la personne ne reçoit pas forcément en retour ce qu’elle donne à son entourage.
  • Ressenti de frustration puisque la personne ayant un comportement soumis n’obtient pas forcément ce qu’elle désire.
  • Baisse de l’estime de soi et de la confiance en soi.
  • Augmentation de l’anxiété, de la mauvaise humeur et de l’agressivité.
  • L’entourage peut progressivement se désintéresser de la personne qui ne sait pas s’affirmer puisque les échanges sont pauvres.

Au final, maintenir des comportements soumis revient à prendre le risque d’affecter nos relations sociales et notre qualité de vie. Déçu par notre entourage, ne se sentant pas considéré et respecté, les relations interpersonnelles seront mal vécues.

mauvaise affirmation de soi, comportement passif

LE COMPORTEMENT AGRESSIF

Un comportement agressif va se caractériser par la maladresse de l’expression des émotions, des désirs et des opinions. La personne qui adopte un comportement agressif va défendre ses droits, mais de manière inappropriée, souvent au détriment des droits de son entourage. Dans ce cas de figure, la personne va chercher à obtenir ce qu’elle désire en imposant sa volonté de manière violente pour l’entourage.

EXEMPLE: Dans l’objectif d’avoir à nouveau le calme chez soi, crier par la fenêtre “taisez-vous !” à destination des voisins qui reçoivent des amis.

Manifestations du comportement agressif:

Contact visuel:Insistant
Volume sonore:Fort
Débit verbal:Rapide
Posture du corps:Tendue, gestuelle animée

L’origine du comportement agressif:

Plusieurs facteurs influencent la création de comportements agressifs:

  • Perception d’un danger. La personne peut se sentir menacée par la situation ou se sentir attaquée par une personne. Elle cherche donc à se protéger d’une menace qui n’est pas forcément justifiée.
  • Un comportement passif antérieur durable peut également amener à un comportement agressif par la suite.
  • Certains individus pensent que pour obtenir ce qu’il souhaitent, il faut dominer l’autre. Nous sommes dans le registre de la compétitivité !

Les avantages:

A court terme, les comportements agressifs offrent de nombreux avantages auxquels il est parfois difficile de renoncer. C’est ce qui fait qu’ils perdurent dans le temps.

  • Obtention rapide de ce qu’on désire par la peur ou la menace.
  • Sentiment de domination et de contrôle.
  • Soulagement dû à une baisse de la tension interne.

Les inconvénients:

A moyen et long terme, des effets négatifs se font ressentir:

  • L’entourage peut se sentir écrasé voire humilié. Petit à petit, la personne adoptant ce type de comportement va être rejetée et isolée par ses pairs qui n’acceptent plus cette attitude.
  • L’individu va alors ressentir une forte culpabilité face à ses propres comportements, une profonde solitude et une insatisfaction sur le plan relationnel. Il sera difficile d’entretenir une relation saine et durable avec quelqu’un.
mauvaise affirmation de soi, comportement agressif

LE COMPORTEMENT MANIPULATEUR

Le comportement manipulateur va tout simplement se caractériser par l’alliance de la soumission et de l’agressivité. C’est-à-dire que l’individu va parvenir à obtenir ce qu’il désire par la ruse (message indirect), souvent au détriment des droits d’autrui !

EXEMPLE: Dans l’objectif d’éviter d’animer une réunion, prétexter avoir le COVID19.

L’origine du comportement manipulateur:

Concernant le comportement manipulateur, plusieurs causes peuvent justifier ce type d’action.

  • Généralement, ce sont des personnes qui cherchent à obtenir à tout prix ce qu’elles désirent, qu’importe si cela vient bafouer les droits des autres (mensonges, manipulation,etc).
  • Il peut également s’agir d’individus qui redoutent la confrontation, le conflit par peur d’être rejetés.

Les avantages:

A court terme, la personne adoptant ce type de comportement obtient très rapidement ce qu’elle désire.

Les inconvénients:

Mais sur le long terme, l’individu manipulateur peut ressentir de la culpabilité et de l’anxiété. En effet, son petit jeu ne va pas duper son entourage très longtemps et cela peut entraîner des relations fragiles avec ses pairs. Ses proches se sentant trompés vont se méfier et s’éloigner de lui.

mauvaise affirmation de soi, comportement manipulateur

EN BREF…

On se retrouve dans un prochain article pour voir ce que vous pouvez mettre en place au quotidien pour devenir plus affirmé. Mais je peux déjà vous dire que l’affirmation de soi repose sur trois aspects fondamentaux

1. Apprendre à reconnaître nos émotions, nos pensées, nos opinions, nos besoins ainsi que nos limites.

2. Avoir connaissance de nos droits et de ceux des autres.

3. Apprendre à bien communiquer pour transmettre un message clair à notre interlocuteur.

Et s’il y a bien une chose à retenir, c’est que l’affirmation de soi n’est pas innée, elle s’apprend par le biais de nombreuses expériences ! Vous avez donc la possibilité de vous débarrasser de comportements inadaptés et de reprendre le contrôle de la situation pour une vie plus sereine.

Alors, plutôt affirmé, passif, agressif ou manipulateur ? TESTEZ-VOUS !


L’article vous a plu ?

Je publie environ une fois par mois un nouvel article, j’en profite pour envoyer un email à mes abonnés afin qu’ils soient avertis. Parfois, je leur laisse même un mot doux 😉

Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter :

  • C’est gratuit.
  • Je ne revends pas vos données à des méchants, ni à des gentils. A personne en fait.
  • Pas de harcèlement, mais un mail unique par mois.

Note : après inscription, si vous ne recevez pas de mail de confirmation vérifiez vos spams/indésirables.

En cliquant sur "Je m'abonne", vous acceptez de recevoir ma newsletter et vous acceptez ma Politique de confidentiliaté. Notez que vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

17 commentaires

  1. Ça m’arrive tout le temps de me dire “j’aurais dû dire ça ” et “si j’avais dit ça” ! Mais je ne manque pas que d’affirmation de soi, je manque de tous les petits items de l’estime de soi x’D D’ailleurs c’est drôle parce que c’était un peu le thème de mon article d’hier, du coup les grands esprits se recontrent 😉

    Niveau contact visuel je remarque de plus en plus que je ne regarde pas vraiment les gens quand je leur parle, voire même pas du tout ! Mais je me souviens que j’étais déjà comme ça à l’école primaire.

    Je pense que je suis dans le passif, à vue de nez. Et vu comment est mon père, je pense que si ça continue je vais me retrouver avec lui dans l’agressif… c’est peut-être le truc qui me fait le plus peur au monde (ça et perdre la boule (ce qui revient un peu au même)).

    Du coup, j’ai fait le test. Fuite : 12 ; Asservie : 9 ; Attaque 7 (ben oui, avec l’exemple que j’ai eu, aussi…) ; Manipulation : 4. Comme quoi je me connais pas trop mal ! Hâte de lire ton prochain article, du coup (mon Dieu, y a du boulot !)

    • Line Mourey

      Merci pour ton retour super argumenté, j’adore !
      L’affirmation est un outil super pour améliorer rapidement la confiance en soi et l’estime de soi. C’est vraiment quelque chose que j’utilise fréquemment avec les personnes que j’accompagne 🙂

      Ce qui est drôle, c’est qu’on peut être par exemple affirmé au travail et pas du tout avec sa famille. Mais ce qui est sûr, c’est que quand on a un comportement passif et qu’on en a marre, on a tendance à virer dans le comportement agressif. C’est normal, il faut juste réajuster le tir pour trouver le bon dosage 😀

      9 pour assertivité, c’est déjà bien ! Plus qu’à baisser le 12 de la fuite pour équilibrer le tout !

  2. Et bien moi, j’avais besoin de lire ça tiens… En ce moment, je crois que je fais des pas de géants, depuis le confinement en fait. J’étais dans le comportement passif, et je m’affirme petit à petit, avec douceur, parfois maladresse, parce que c’est nouveau, mais je m’affirme, et qu’est-ce que ça fait du bien! Je remarque même que ça suscite parfois de l’admiration… Je n’aurais jamais cru en être capable. Je grandis, j’évolue, je m’améliore.. Hâte de lire le prochain article pour m’améliorer encore.. 😀 Merci d’aborder ce sujet tellement utile!!

    • Line Mourey

      Oui, tu as raison, les autres doivent être témoin de tes changements et ce que ça t’apporte !
      Et comme l’affirmation est un apprentissage, il est possible que tu leur montres la voie 😉

  3. Oui bon ok ça me remet en face que je suis en plein dedans et que je navigue entre le passif et l’agressif (effectivement quand la coupe est pleine).
    J’ai bien entamé un travail d’identification de mes besoins mais je ne les voient pas toujours. En tout cas j’ai pas mal progressé sur les émotions. Avant je n’avais même pas les mots pour les exprimer.
    Alors l’espoir est toujours de mise que je parvienne bientôt à m’apaiser de ce point de vue !
    Merci pour cet excellent article, du coup j’attends la suite pour aller plus loin 😉

    • Line Mourey

      Identifier ses émotions et ses besoins, c’est déjà l’essentiel. Reste à reconnaître ses droits et apprendre formuler les demandes ! 😀
      J’espère que la suite de l’article te plaira ! Je le rédige, je le rédige…

  4. Hello,
    Il m’a fallu du temps pour parvenir à m’affirmer et étonnamment, c’est le blogging qui m’ fait faire des pas de géant notamment grâce aux partenariats où il faut savoir parfois dire Non et négocier aussi ^^.
    Merci pour cet article très bien expliqué. Je vais le transmettre à ma fille.
    Belle soirée

  5. Coucou Line,
    C’est vrai que quand on manque de confiance en soi, on ose pas bien souvent et parfois après on regrette et on se demande ce que ça aurait pu donner en osant.
    Connaître nos émotions, apprendre à la gérer et composer avec et super important 🙂
    Un article bien intéressant en tout cas !
    Des bisous !

  6. Mille mercis pour cet article 🙂
    Comme beaucoup d’enfants avec des parents très très autoritaires, j’ai cherché à m’affirmer par l’agressivité. J’ai eu la chance de rencontrer un boss adorable à il y a deux ans qui m’a demandée calmement “mais pourquoi tu cries? Tu sais que je peux entendre tes besoins même si tu ne cries pas?”.
    Malheureusement j’ai encore quelques écueils (d’où mon intérêt pour cet article!) mais j’ai bon espoir d’atteindre un jour cet équilibre qui permet de s’affirmer sainement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *