Relaxation: L’ASMR et ses vidéos anti-stress

Devenu viral sur Youtube depuis plusieurs années maintenant, l’ASMR fait de plus en plus d’adeptes ! D’ailleurs,  peut-être êtes-vous déjà tombé sur une de ces nombreuses vidéos qui affolent le web ?

Certains utilisateurs, sensibles à cette méthode de relaxation, deviennent vite « accro » ! D’autres au contraire, la trouve plutôt loufoque… Car il faut bien avouer que lorsqu’on regarde et écoute pour la première fois une vidéo ASMR, il y a de quoi être surpris !

 

L’ASMR, qu’est-ce que c’est ?

 

ASMR est un sigle qui décrit une sensation distincte, agréable de picotements ou frissons au niveau du crâne, du cuir chevenu en réponse à un stimulus visuel, auditif, olfactif ou cognitif – WIKIPEDIA

ASMR, de l’anglais « Autonomous Sensory Meridian Response », est une Réponse Automatique des Méridiens Sensoriels. C’est-à-dire que nous ressentons une sensation apaisante et agréable (=ASMR) grâce à un stimulus sensoriel (= les vidéos et leurs sons).

Il existe de nombreux déclencheurs de l’ASMR: des voix qui chuchotent, sons produits par des tapotements sur des objets, bruits doux et discrets de la vie courante (brosse à cheveux, page d’un livre, glaçon dans un verre ou autre), mains qui se frottent l’une contre l’autre, le son d’une caresse, le bruit de l’eau qui coule, des sons répétitifs… censés générer des sensations apaisantes, anti-stress.

Vous trouverez également des vidéos ASMR de “role-play” où le spectateur a la sensation d’être immergé dans une situation. Dans ces vidéos, l’ASMRtiste endosse le rôle d’un personnage (coiffeur ou d’un médecin par exemple) et vous propose un rendez-vous virtuel. Des lors, l’écoutant a la sensation qu’on s’occupe directement et personnellement de lui, ce qui a pour objectif de créer un « câlin virtuel » ou un « massage virtuel ».

Durant ces vidéos, les ASMRtistes se filment face caméra, s’adressent directement à nous et enregistrent des stimuli en se plaçant très près d’un micro. Ce micro doit être suffisamment puissant pour pouvoir ensuite retransmettre un son de bonne qualité dans notre casque audio. Car vous l’avez compris: plus le son est “propre”, plus il est réaliste et plus il a de chance de déclencher un ASMR !

 

L’ASMR, mode d’emploi
    • Vous aurez besoin d’un casque ou d’écouteurs et d’un accès à Youtube.
    • De vous mettre dans un endroit calme, confortable et sécurisant.
    • Et de trouver votre « bon » déclencheur ! Comme nous ne sommes pas tous sensibles au même stimulus, il faut donc pour écouter et visionner plusieurs vidéos jusqu’à trouver la « chaîne » d’un Youtubeur qui vous corresponde !

 

L’ASMR, comment ça fonctionne ?

Généralement, la manière dont sont filmées les vidéos d’ASMR et leur mode d’emploi induisent une certaine proximité entre nous et le ASMRtiste. En ajoutant ceci au réalisme des sons, nous sommes progressivement plongés dans une « bulle » intime et chaleureuse. Une sorte de recentrage ressourçant et relaxant. Toute notre attention est centrée sur les bruits et les réactions de notre corps, ce qui génère des vertus apaisantes.

Certaines personnes étudiants et pratiquants cette méthode s’accordent pour dire que l’ASMR, de part les suggestions d’un discours calme et lent ainsi que de part la concentration qu’elle demande, plonge l’écoutant dans une forme de transe hypnotique ou de méditation de pleine conscience. D’autres encore disent que les chuchotements nous rappellent notre enfance ou que les bruits perçus sont associés à des expériences plaisantes, ce qui déclenche une sensation agréable.


A lire aussi: L’hypnothérapie


 

L’ASMR, un moment de bien-être

L’ASMR est donc une technique de relaxation que l’on peut utiliser chez soi pour l’endormissement, dans la journée pour s’accorder une pause détente, ou un moment d’évasion. Il semble que les bénéfices de cette méthode se prolongent tout au long de la journée notamment au niveau de l’humeur et du stress.

 

Avez-vous déjà testé l’ASMR ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

ASMR 2

Petite note à destination des « sensibles du bruit d’bouche », alias les misophoniques: du fait du micro puissant captant tous les bruits de bouche, cette technique peut au contraire vous crisper et vous agacer. Cette méthode n’est peut-être pas la meilleure pour vous !

 

0 Partages

8 commentaires

  1. Coucou,
    C’est marrant que je tombe sur ton article, on en parlait avec mon chéri la dernière fois. Et je t’avoue que pour ma part l’ASMR ne me détend pas du tout. Au contraire, tout ses petits bruits, chuchotements m’agacent. Je vais plutôt me tourner vers des bruits d’ambiance ou de la nature qui vont plus m’apaiser.
    Après chacun est différent et on ne perçoit et ressent pas les choses de la même manière.

    A bientôt,
    Audrey

    • Line Mourey

      Bonjour Audrey !

      Merci pour ton retour !
      Je suis tout à fait d’accord avec toi ! Effectivement, pour les misophoniques, tous ces petits bruits ne sont pas l’idéal ! Ils agacent, ils crispent.
      Heureusement, tu as su trouver d’autres alternatives 😉

      A bientôt et belle journée !

  2. Bonsoir,
    Pour ma part je suis fan d’ASMR depuis plus de 5 ans maintenant.
    Ma chaîne favorite, celle de Ppomo (ASMR Ppomo), une jeune femme asiatique que je trouve adorable et très relaxante, en plus de proposer des vidéos originales avec des contenus qui sortent de l’ordinaire.
    Merci pour cet article, à bientôt 🙂

    • Line Mourey

      Bonjour Lili !

      J’ai la sensation que cette technique de relaxation clive: soit on adore, soit on déteste !
      Je ne connais pas cette chaîne, je pars de suite la découvrir 🙂
      Merci pour cette future découverte !

  3. Je suis une fois tombée sur une vidéo d’ASMR où la fille mangeait une sorte de gelée et… ça m’a dégoutée. Par contre le fait de chuchoter m’a tout de suite apaisée il est vrai. Je vais regarder plus en détail les vidéos que tu présentes pour voir s’il se produit quelque chose !

  4. J’ai découvert l’ASMR il y a environ 3 ans. Au début j’en étais complétement accro, allant même jusqu’à en écouter au travail (mauvaise idée, zéro productivité après, aha). Petit à petit, je m’en suis lassée, car l’effet de « frissons dans le cerveau » n’était plus présent comme au début.
    Aujourd’hui, j’en écoute quand je peine à trouver le sommeil. C’est ma meilleure solution. Mais je connais aussi des gens qui détestent ça !
    Très intéressant ton article. On en apprend un peu plus sur le fonctionnement grâce à toi !

    • Line Mourey

      Bonjour Telmaa et merci pour ton retour d’expérience !

      C’est en effet une technique de relaxation qui clive: soit on adore, soit on déteste. Pas de demie mesure avec l’ASMR !
      Au travail, peut-être vaut-il mieux le faire dans la pause de midi ou en fin de journée, pour repartir chez soi plus apaisé (ASMR comme sas de décompression) ? En tout cas, pour l’endormissement, c’est plutôt efficace !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *