Adieu 2020 ! C’est l’heure du bilan !

Le 16 mars 2020, j’apprends que je dois fermer mon cabinet et que je ne reviendrai pas travailler à l’hôpital. On m’annonce aussi que je ne peux plus voir ma famille ou mes amis, que je dois me déplacer le moins possible et toujours accompagnée d’une attestation. Le 16 mars 2020, je suis sous le choc comme beaucoup de Français. Et ensuite, c’est la panique qui a pris le relais.

2020, si j’aurai su, je s’rais pas v’nu ! Pas besoin d’être psy pour se rendre compte que cette année 2020 a été difficile à bien des niveaux et pour tout le monde. Marqués par une pandémie mondiale et plusieurs confinements, ces douze derniers mois ont vu notre économie mise à mal, notre santé physique et psychique fragilisée, nos liens sociaux réduits, nos loisirs limités, notre moral au plus bas, notre travail revisité et tant d’autres choses encore.

Cette année a été une année de crise. Et comme chaque crise, elle entraîne un déséquilibre, une perte de nos repères et un état d’inconfort puissant. Mais si la crise nous fait perdre des choses, elle nous a permis d’en obtenir d’autres dans une moindre mesure.

BILAN de 2020 !

Vous l’aurez compris, je vous propose dans cet article de regarder cette année sous un autre angle. Loin de moi l’idée de nier les difficultés de 2020, nous allons plutôt essayer de nous recentrer sur le positif ou dit autrement le “pas trop mal” (on ne va pas pousser le bouchon trop loin non plus !).

Notre capacité à s’adapter:

Cette année a été sous le signe de la frustration. Embrasser sa famille ou ses amis ? Non. Faire du sport en salle ? Non. Aller au resto ou au cinéma ? Non. Voyager ou partir en vacances ? Non. Suivre des formations ? Non. Poursuivre mon activité “normalement” ? Non. Il a donc fallu se réinventer !


A lire aussi: Confinement, réinventer son quotidien !


Alors, pour tenir le coup et maintenir mon équilibre de vie, je me suis posé deux questions:

  1. Qu’est-ce qui me manque ?
  2. Que puis-je mettre en place pour rendre mon quotidien plus agréable ?

La première question m’a permis de mettre en lumière les manques que je ressentais et de mieux cerner mes besoins essentiels. Et finalement, à ma grande surprise, j’ai appris sur moi ! Aujourd’hui, je me connais mieux. Moi qui pensais que j’allais développer des TOC de propreté (se laver les mains 100x/jour) ou adorer la solitude, que nenni !

La seconde m’a permis d’agir et de reprendre (un peu) le contrôle de ma vie. Parfois, j’avais la sensation que ma vie m’échappait. Alors, j’ai mis en place des petites actions simples et réalisables pour rééquilibrer ce bordel. N’oubliez jamais que même avec des restrictions, nous gardons en nous une petite marge de manoeuvre pour réduire notre frustration et prendre soin de nous. Mais cela demande un peu de créativité !

adapter son confinement

Identifier le positif:

Ce qui m’a également aidée pendant cette année déstabilisante, c’était bien évidemment l’acceptation du négatif, mais aussi l’identification du positif. Il était essentiel d’accueillir la peur, le stress ou le sentiment d’impuissance que la situation générait. Mais il m’était aussi très important de forcer mon cerveau à observer les changements positifs autour de moi. Parce que oui, il y en a eu ! N’oubliez jamais que votre cerveau est un farceur qui, à cause des distorsions cognitives, retient ce qu’il veut d’une situation ! Alors, comme moi, demandez-vous:

Qu’est-ce qui ne s’est pas trop mal passé durant l’année écoulée ? Qu’avez-vous réussi ? De quoi êtes-vous fier ? Qu’avez-vous appris ? Qu’avez-vous obtenu ? Essayez d’identifier le positif de cette année et dressez-en une liste !

Pour vous aider, je vous partage ma liste:

  • Je me suis rapprochée de certains membres de ma famille en prenant de leurs nouvelles plus régulièrement que d’habitude.
  • J’ai assez bien géré mon anxiété compte tenu de la situation.
  • J’ai su m’adapter et proposer des consultations à distance.
  • J’ai signé un CDI à 50% à l’hôpital après 3 ans de CDD.
  • J’ai appris à dire non et à m’affirmer davantage.
  • J’ai appris à moins contrôler et à devenir plus spontanée.
  • J’ai appris à me satisfaire de moins.
  • J’ai pris le temps de faire mes cosmétiques maison et de prendre soin de ma peau.
  • J’ai eu du temps pour reprendre le sport, apprendre de nouvelles recettes de cuisine, glander devant NETFLIX, jouer à la SWITCH. J’ai eu le temps de décorer mon appartement et d’avancer dans les travaux.
  • J’ai rendu mon chat heureux en étant H24 avec lui.
  • Entre deux confinements, j’ai rencontré de nouveaux amis.
  • J’ai profité à 100% de l’entre-confinement en découvrant ma région d’adoption (la Bourgogne) et en profitant de ma famille (à 1m50 de distance).
bilan 2020

ET DEMAIN ?

C’est en toute transparence que je vous ai partagé ma petite liste et je comprends qu’elle puisse vous paraître bien naive.

Cette année aussi inédite que bouleversante, je l’ai passée à accompagner mes patients. Certains d’entre eux souffraient avant cette crise de troubles dépressifs et de troubles anxieux. D’autres étaient aussi en recherche d’emploi ou de logement. Pour beaucoup, mais surtout pour eux, l’isolement du confinement et les autres conséquences du COVID19 ont été un facteur aggravant leur santé et leur situation. Pourtant ils ont su faire face aux épreuves de 2020 avec sensibilité et force ! Ils ont su tenir, s’adapter et avancer malgré les difficultés. Et j’espère qu’ils sauront le reconnaître et être fiers d’eux. Moi, je le suis.

Cette conclusion m’amène à vous parler d’une notion que j’ai découverte il y a peu. Il s’agit de “la croissance post-traumatique” développée dans le Cerveau&PSycho de novembre 2020 (N°126). Si certains auteurs et scientifiques se sont accordés pour dire qu’une telle situation pouvait déboucher sur un stress-post-traumatique chez les particuliers, d’autres assurent que du positif peut en découler. Des études tendent à prouver qu’en cas d’événements traumatisants (accident, maladie, deuil, etc.) et après le choc et la douleur, des effets bénéfiques apparaissent sur le long terme. En effet, on remarque que chez les personnes ayant subi un traumatisme, certaines parviennent plus tard à apprécier davantage la vie, à gagner en confiance, à être plus authentique avec les autres, à être moins matérialiste voire à adopter une attitude plus spirituelle face à la vie.

Alors, gardez confiance en vous et en l’avenir !


L’article vous a plu ?

Je publie environ une fois par mois un nouvel article, j’en profite pour envoyer un email à mes abonnés afin qu’ils soient avertis. Parfois, je leur laisse même un mot doux 🙂

Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter :

  • C’est gratuit.
  • Je ne revends pas vos données à des méchants, ni à des gentils. A personne en fait.
  • Pas de harcèlement, mais un mail unique par mois.

Note : après inscription, si vous ne recevez pas de mail de confirmation vérifiez vos spams/indésirables.

En cliquant sur "Je m'abonne", vous acceptez de recevoir ma newsletter et vous acceptez ma Politique de confidentiliaté. Notez que vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

10 Comments

  1. Je suis ravie d’avoir tes nouvelles à travers ce bilan 2020 ! Merci de partager ton expérience pour ces moments particulièrement difficile avec ce confinement. Tu as bien fait de nous rappeler de toujours essayé de voir le côté positif de tout ce que nous traversons. De mon côté, c’était l’occasion de travailler sur mes blessures et traumatismes du passé, de vraiment fouiller les schémas récurrents répétitifs, de s’observer, de se guérir… C’était mon défi (des 100 jours de Lilou Macé)… Maintenant l’année 2021 est pour moi de lâcher-prise… apprendre à ne pas subir ni contrôler mais se laisser traverser par la vie… pas facile, mais c’est une habitude à prendre ! Avec tous mes meilleurs voeux !

    • Line Mourey

      Merci pour ce retour sur ton année 2020 ! Année malgré tout un peu positive puisque tu as pu avancer concernant ton cheminement personnel, c’est important 🙂 2021 t’apportera de belles surprises !

  2. bonsoir, comment vas tu? effectivement 2020 a été très difficile pour tout le monde. bizarrement, le premier confinement ne m’a pas dérangée. j’ai aimé etre à la maison et faire ce que j’avais à faire. la suite a été plus compliquée car malgré le reconfinement, j’ai du retourner en formation dans une autre région et bosser tous les jours. difficile de ne pas avoir peur… nous verrons bien ce que nous réserve 2021. mais ça démarre mal… encore un enterrement aujourd’hui au travail. passe un bon week end et à bientôt!

  3. Merci pour ce partage. J’ai bien vécu le premier confinement, le 2ème a été beaucoup plus compliqué peut-être du fait que l’hiver arrivait. Je fais toujours cours à distance pour le moment et je redoute un 3ème confinement… On verra bien. Bonne année quoiqu’il arrive !

    • Line Mourey

      Les cours à distance, quelle difficulté ! Je suis aussi une formation à distance et niveau concentration, c’est pas trop ça. On s’éparpille vite ! Bon courage et on croise les doigts pour que la situation s’améliore !

  4. Je ne trouve pas du tout que ta liste soit naïve !!

    La mienne sera plus courte, par contre. Toutes ces heures libérées par le confinement m’a permis de terminer l’écriture du premier jet de mon roman, et ça c’est cool. Le télétravail a annihilé mes temps de trajet donc moins de fatigue. Et j’avais de quoi m’occuper quand j’avais rien à faire (c’est-à-dire souvent) alors qu’au bureau j’aurais été bien emmerdée…

  5. Maître Yoda

    Chère Parenthèse Psy,

    Je tiens tout d’abord à vous présenter tous mes voeux de bonheur, et surtout de bonne santé, que 2021 puisse vous apporter l’ESSENTIEL (à tout niveau), et toutes mes félicitations pour votre CDI à l’hôpital👏👏

    Mille mercis aussi pour la qualité de vos articles (tant sur le fond que sur la forme👍👍), c’est toujours un plaisir de vous lire😃

    J’ai envie de finir par cette citation de Desmond Tutu : “une période de crise n’est pas seulement une période d’anxiété et d’inquiétude; elle donne une chance, une occasion de bien choisir, ou de mal choisir”

    À bon entendeur…et prenez bien soin de vous😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top

Ne manquez aucun article !

En renseignant votre email, vous serez automatiquement averti(e) lorsqu’un nouvel article sera publié.

 

En cliquant sur "Je m'abonne", vous acceptez de recevoir ma newsletter et vous acceptez ma Politique de confidentiliaté. Notez que vous pouvez vous désinscrire à tout moment.