Comment consulter un psy gratuit ?

Si vous cherchez à savoir comment consulter un psy gratuit, vous êtes au bon endroit !
Nous traversons tous des jours « avec » et des jours « sans ». Mais depuis quelques temps, vous sentez que ce n’est pas la grande forme ! Baisse de moral et de confiance, stress, anxiété ou angoisse, déprime se font ressentir ; les problèmes personnels et professionnels s’accumulent ; les questionnements et les doutes se font de plus en plus présents et vous impactent.

Face à ce constat, que faire ? Aller à la rencontre d’un psy est alors envisagé et beaucoup de questions se bousculent.. Le prix est souvent le premier frein. Mais rassurez-vous, vous pouvez tout à fait consulter des psys gratuitement ! Et vous avez même plusieurs options !


A lire aussi: Quand consulter un psy ? // Comment choisir son psy ?


EN LIBÉRAL

  • Les psychiatres, de part leur position de médecin, proposent des consultations remboursées en partie par la sécurité sociale. Si votre mutuelle complète la prise en charge des frais, vous pouvez espérer un remboursement de 100%.
  • Généralement, les consultations chez un psychologue en libéral sont à votre charge. Cependant, certaines mutuelles peuvent vous rembourser plusieurs séances, il est donc intéressant de se renseigner auprès de votre organisme !
  • Certains psychologues peuvent également adapter leurs tarifs en fonction de vos revenus, alors n’hésitez pas à leurs poser la question.

A lire aussi: Le prix d’une consultation psy // Distinguer les différents psys


  • Actuellement en France, plusieurs expérimentations sont lancées dans différents départements afin de proposer le remboursement des consultations chez un psychologue. Selon les régions, ce dispositif est réservé aux patients de 18/60 ans ou 6/21 ans. Pour bénéficier de ce dispositif expérimental, il faut dans un premier temps se renseigner sur les régions concernées. Puis dans un second temps, s’adresser à son médecin généraliste. C’est lui qui pourra vous prescrire un certain nombre de séances et qui vous orientera vers un psychologue agréé. Les séances seront d’environ 30 minutes et seront entièrement remboursées par la sécurité sociale.

STRUCTURES PUBLIQUES

Pour un suivi psychologique totalement gratuit, vous pouvez vous diriger vers des structures publiques où des psys exercent. Néanmoins, les services publics étant relativement surchargés, le temps d’attente avant d’obtenir un RDV peut être de plusieurs semaines à plusieurs mois et la durée des séances peut être écourtée.

Pour les enfants et adolescents:

Centre Médico-Psycho-Pédagogique (CMPP), Centre Médico-Psychologique (CMP), Centre de Guidance Infanto Juvénile (CGI), CAMSP, psychologue scolaire, Maison des adolescents (MDA), Planning Familial, Point d’accueil Ecoute Jeunes (PAEJ).

Pour les adolescents et jeunes adultes:

Bureau d’Aide Psychologique Universitaire (BAPU), Maison des adolescents (MDA), Planning Familial, Point d’accueil Ecoute Jeunes (PAEJ), Mission locale, CMP/CMPP.

Pour les adultes:

Centre Médico-Psychologique (CMP) ou les associations spécialisées.

Pour consulter un psy gratuit, vous avez donc plusieurs options ! Ces structures sont installées partout en France. N’hésitez pas à vous renseigner pour savoir lesquelles sont proches de chez vous !

Pour découvrir ma pratique, c’est ici !

27 commentaires

  1. Bonsoir,
    je te remercie tout d’abord d’avoir pris le temps d’avoir lu mon article « Pourquoi je blog? De vous à moi ». Ensuite je découvre avec étonnement ton blog et ton univers qui me plait beaucoup. J’ai également toujours était fasciné par le monde de la psychologie, ça m’intrigue aussi !Bon certes, je n’en ai pas fait mon métier mais je crois profondément à l’écoute active etc…
    A bientôt.

  2. Coucou ! Je tenais juste à te féliciter pour cet article qui est très utile je pense car à mon avis de nombreuses personnes cherchent exactement ce type d’info, à une époque c’est exactement ce dont j’aurais eu besoin et je ne savais pas tout ça… donc bravo, bonne initiative 🙂
    A bientôt !
    Justine

    • Line Mourey

      Bonjour Manon !

      C’était effectivement un petit article pour les personnes souhaitant travailler sur elles / surmonter une période difficile et qui ne savent pas vers qui se tourner faute de moyen ! Je suis heureuse de voir que tu aies pu trouver un super psy à un moment clé de ta vie ! 🙂

  3. Je viens de découvrir ton blog grâce au commentaire que tu as laissé sur le mien. Je t’en remercie. Et je suis ravie d’avoir découvert ton blog, car ces derniers temps je me renseigne beaucoup sur les psychologues, pas pour moi, mais pour mon compagnon, qui à mon humble avis devrait parler à quelqu’un de compétent. Et ton blog me permet vraiment de faire un tri dans ce monde qu’est la psychologie !

    • Line Mourey

      Je suis ravie que mon blog puisse t’apporter des éléments de réponse, c’était mon objectif premier 🙂

      Tu trouveras pleins d’infos pratiques sur le genre de « psy » qui peut lui correspondre, comment le choisir, les tarifs ou encore les structures gratuites ! Je reste dispo si tu as des questions !

      A bientôt

  4. Duhamel

    Bonjour,

    Je viens de lire ton article, très intéressant! Je pense qu’ il est grand temps pour moi de consulter un psy afin de travailler sur mon problème de dépendance affective.
    Dans ton article tu parles du expérimentation de consultation gratuite (je ne roule pas sur l’or en ce moment) j’habite à Lille et ke voulais savoir si tu avais un lien à me transmettre afin que je puisse faire le nécessaire pour travailler dessus.
    Merci d avance de l attention que tu porteras à ma demande.

    Bien à toi !

    • Line Mourey

      Bonjour !

      Deux expérimentations sont actuellement en cours:
      – Pour les 6-21 ans, sont concernés : Trappes et Les Mureaux pour le département des Yvelines ; Garges-lès-Gonesse, Sarcelles, Goussainville et Villiers-le-Bel, pour le département du Val-d’Oise ; les départements sont : Loire-Atlantique et Maine-et-Loire pour les Pays de Loire, et Ardennes, Haut-Rhin, Meuse et Vosges pour le Grand Est.
      – Pour les 18-60 ans, sont concernés les départements des Bouches-du-Rhône, de la Haute-Garonne et du Morbihan (et bientôt les Landes).

      Malheureusement, je ne trouve rien sur Lille concernant une possible expérimentation. Mais parfois, au niveau local, il existe des dispositifs dont je ne connais pas l’existence. Par exemple, en Côte d’Or, il existe le CODA3 et personne n’en parle 😉

      J’ouvre les yeux et je me renseigne. Si j’entends quelque-chose, je te tiens au courant 🙂

        • Line Mourey

          Bonjour,

          Malheureusement, je ne comprends pas bien votre demande. Pour vous aider, je vais avoir besoin de plus de renseignements. Vous recherchez l’adresse de quelle structure ?

          Dans les structures publiques citées dans l’article, nombreuses sont celles présentes dans plusieurs départements de France (au sein des villes principales). Néanmoins, l’ensemble de ces structures ne sont pas installées dans toutes les villes… il faut parfois chercher dans la ville d’à côté et Google pourra facilement vous renseigner 😊

  5. Cassandra

    Salut, je me permet de laisser un petit commentaire pour ajouter que des psychologues peuvent aussi accueillir les jeunes de 16 a 25 dans la mission locale de leur zone.
    Merci pour cet article. 🙂

  6. merci pour cet article !
    j’ai en effet besoin d’aide notamment en ce qui concerne la souffrance au travail ! j’ai contacté un psy du travail et……. il demande 95€ la séance !! O_o
    impossible pour moi car il me faudra bien plusieurs séances…

    • Line Mourey

      Bonjour Sarah,

      95 euros la séance c’est une somme et un sacré investissement. L’employeur peut-il en prendre une partie à sa charge au moins (cela se fait dans quelques entreprises)? Sinon, effectivement, se diriger vers un autre psychologue du travail ayant des tarifs plus souples ou d’autres alternatives vues dans l’article… Je te souhaite bien du courage dans ta recherche et à bientôt,

      Line

  7. Aline

    Je suis suivi par un psychiatre et une infirmière au cmp mais je suis pas assez a l’aise pour leur parler jai demandé a voir un psychologue, on ma répondu que jen avai pas besoin je comprends pas

    • Line Mourey

      Bonjour Aline,

      Les CMP ont en effet un fonctionnement bien particulier. Il est assez courant d’être reçu les premiers temps par un infirmier et/ou un psychiatre afin d’évaluer la situation,vos difficultés, votre demande et apporter un soutien. Par la suite, ils vont définir avec vous votre ‘prise en charge’. Malheureusement, les CMP étant trop surchargés, il peut y avoir une liste d’attente de plusieurs mois avant de rencontrer un psychologue.

      C’est déjà très bien d’avoir verbalisé votre envie de rencontrer un psychologue ! Le mieux ici est encore d’échanger avec eux sur la question afin de mieux comprendre leur décision 😉

  8. Samuel

    Bonjour,

    Je suis psychologue et je ressors tout juste de l’ARS de Loire Atlantique afin de me renseigner des modalités de l’expérimentation. Leur réponse est que cette expérimentation ne concerne pour l’heure que la ville de Saint-Nazaire. Rien dans les textes n’indique cela. Alors, interlocuteur ne connaissant pas les textes ou mise en place de l’expérimentation au bon vouloir des départements ? Je suis preneur de toute réponse car je n’arrive pas à joindre la CPAM sur ce sujet…

    • Line Mourey

      Bonjour,

      Malheureusement, je ne pourrais guère vous renseigner davantage puisque que ma région n’est pas concernée par ces différentes expérimentations.
      Cependant, j’ai pu lire des retours de psychologues de cette région et il semblerait effectivement que seule la ville de Saint-Nazaire soit concernée pour la Loire. Le « pourquoi » m’échappe car comme vous, j’ai lu les textes et il était aucunement spécifié que l’expérimentation ne concernerait qu’une ville de la région.

      Je ne sais pas ce qu’il en est dans La Loire mais en Côte d’Or, nous avons un dispositif similaire pour les 11/18 ans (CODA3) et aucune communication n’a été faite à ce sujet. Les professionnels comme les particuliers ne sont pas au courant de cette expérimentation… En revanche, cela ne concerne pas uniquement dijon. Toutes les villes du département sont concernées à partir du moment où le psy installé fait parti du dispositif CODA3.

  9. Ghislaine

    Bonjour, bravo pour ce blog
    Il existe une structure qui accueille tous publics, sans Rv avec une participation libre. Il s’agit des Psys du Cœur. Ils ont des permanences à Paris 19’, à Suresnes, à Rennes, à Annecy, à Valence, à Grenoble. Leur site est sur le point d’être refait.
    J’espère que cette information pourra vous être utile !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *